Les belles laines LANG

La jolie boutique DE POINTS EN CROIX est Rue Grenier, dans un quartier de Vienne que j’adore, quand j’ai emménagé en Isère c’est pour la mercerie que je suis allée à Vienne la 1ère fois, alors forcément, il y a comme un attachement à cette petite boutique !

Emmanuelle, la mercière a toujours le sourire et prend le temps de donner de bons conseils.

Emmanuelle m’a appris a faire les torsades, c’est tellement beau les torsades, un peu technique quand même surtout quand on décide de modifier le patron créé par Emmanuelle, une écharpe avec une grosse torsade au milieu, et des bords en point mousse. J’ai eu envie de l’élargir un peu en faisant deux grosses torsades séparées par quelques points mousses. Tricotée en aiguilles n°5, la laine MALOU LIGHT de LANG en baby alpaga rend l’écharpe douce et particulièrement moelleuse, un vrai bonheur à porter. J’ai utilisé plusieurs pelotes pour faire une écharpe de 18cm de large par environ 2 mètres de long. J’ai été un peu longue à la terminer parce que j’ai parfois du détricoter, et puis je me suis parfois un peu découragée, et je me suis retrouvée du courage lorsqu’une belle occasion pour la porter s’est présentée. Je l’ai portée lors d’un week-end à la montagne, elle m’a tenue chaud durant une rando en raquettes sous la neige, et c’est incroyable, mais j’ai vraiment eu l’impression que l’écharpe gardait la chaleur de mon cou. 75% d’alpaga quand même, ce n’est surement pas un hasard et vraiment cela n’a rien de comparable avec ces écharpes en polaire que l’on utilise souvent pour les activés de plein air. Et comme on ne part pas à la montagne sans bonnet, je me suis tricotée un bonnet souple à porter loose sur l’arrière avec la MALOU LIGHT doublée d’un fils MOHAIR LUXE de LANG. Elle est composée de 41% de mohair, 37% de laine, 20% de soie, et juste 2% de polyester, c’est un très beau fils avec des petits sequins. Pour le bonnet, il s’agit d’un modèle phildar du catalogue accessoires n°77.

Mon 1er châle était pour ma maman, tricoté sur le modèle réalisé par Emmanuelle toujours. Un long travail qui a nécessité de la concentration puisqu’il mixte plusieurs points, mousse, jersey, mais surtout fantaisie avec des torsades, des jetés qui donnent un effet que j’adore. Le dernier rang de finition est réalisé au point de picot, je l’ai découvert en le tricotant, lui aussi je l’adore! La douceur des laines LANG, mélange de baby alpaga et mohair ont rendu le travail très agréable, et je crois que maman apprécie aussi sa douceur, et la couleur évidemment qui est sa préférée. J’ai tricoté sur un câble en aiguilles circulaires 5. Ce tricot a été un vrai régal pour une tricoteuse ( plus tout à fait débutante mais pas experte non plus) comme moi qui n’aime pas les choses trop simples. Et pour finir, j’ai tricoté des mitaines assorties, et j’ai fait la même bordure au point de picot. Maman a bien voulu se prêter à une séance photos (je vous rassure ces photos ont été prises en février…)

J’ai tellement aimé ce modèle de châle que j’ai tout de suite dupliqué dans d’autres couleurs, pour moi cette fois-ci. Et j’ai trop hâte que le froid s’installe pour de bon ( c’est bien un truc de tricoteuse de vouloir qu’il fasse froid! ) pour pouvoir enfin le porter.

 

Et « comme de bien entendu », les mailles d’un 3ème châle ( pas tout à fait identique ) vont bientôt glisser sous mes doigts, vous devinez pour qui? Pour ma sœur évidemment!!!

Et vous, vous tricotez les laines LANG ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 réflexions au sujet de « Les belles laines LANG »

    1. Merci ma Gégé, le tricot a un véritable pouvoir thérapeutique, j’adore! gros bisous

  1. J’adore !!!! Ces châles sont sublimes ! Et que dire de ton coordonné écharpe / bonnet…
    Je vais peut être craquer…pour l’hiver prochain (!!!) 😉
    Bisous

Laisser un commentaire